Qui sommes nous ?

Historique :

Jean Vich fonda en 1948, au bord de la Volane à Vals les Bains en Ardèche, une petite entreprise familiale pour fabriquer des sulfateuses. Les appareils de première génération que l’on peut encore trouver dans les brocantes, étaient des sulfateuses en cuivre ou en laiton, notamment les modèles Vikain, Viktor et Néovik, qui se portaient sur le dos.

Ancien pulvérisateur Jean VICH trainé pour motoculteur.

Inventeur et développeur, Jean Vich déposa plusieurs brevets dans les années 50 en rapport avec la pulvérisation, mais aussi un brevet pour un appareil à infuser le café ! Il conçut une gamme complète de pompes à piston aux noms évocateurs, Diana, Lotus, Nervic, Ondine et Vénus, réputées pour leur fiabilité et leur robustesse.

L’agrandissement des exploitations et leur mécanisation amena la création des pulvérisateurs à traction animale, puis les appareils à entrainement par prise de force du tracteur. La gamme s’élargit pour répondre aux besoins grandissants des agriculteurs, pulvérisateurs traînés, portés, pour motoculteur, atomiseurs…

L’entreprise a ensuite étendu son activité vers le marché des espaces verts et commercialise ses pompes Lotus et Ondine auprès des collectivités locales, des services de secours et d’incendie, ainsi qu’auprès d’industriels notamment dans le secteur du forage minier démontrant ainsi de nouveau leurs fiabilités et leurs robustesses.

Toujours soucieuse de répondre à des problématiques de pulvérisation nouvelles, l’entreprise VICH a mis au point en 2007 un pulvérisateur spécifique pour la désinfection des locaux et le traitement d’élevage de poules en batterie, utilisé notamment dans la lutte contre les poux rouges. Développé en collaboration avec les fabricants et applicateurs de produits, ce pulvérisateur connaît un beau succès auprès des éleveurs français et étrangers.

Reprise en 2013, les locaux ont été transférés à Aubenas, toujours en Ardèche, dans des ateliers plus grands et plus Atomiseur à moteur auxiliaire monté sur transporteur à chenille Franc Tractor K65.accessibles que ceux de Vals les Bains. L’objectif de la société reste toujours le même, proposer des équipements fiables, robustes, faciles d’entretien, et surtout répondant aux spécificités d’applications des produits et d’implantation des cultures de ses clients.

2014 a vu l’arrivée d’un nouvel appareil pour la pulvérisation des préparations biodynamiques (préparations 500 et 501), une amélioration de l’atomiseur à moteur auxiliaire, et, en 2015, un nouveau pulvérisateur a été développé pour répondre aux problématiques de désinfection des locaux d’élevage (notamment pour les poulets standards lors des vides sanitaires) et des serres.

Obsolescence programmée et machinisme agricole durable:

L’obsolescence programmée se traduit par l’usure rapide des machines, probablement plus du fait de la faible qualité des composants choisis afin de tirer les prix vers le bas que d’une réelle volonté des fabricants de renouveler fréquemment le parc.

Malgré les années, la société VICH n’a pas renié les valeurs de son créateur, et aujourd’hui encore, les pompes à pistons, les cuves en polyester et les châssis sont parfois plus lourds et onéreux que de nombreux composants disponibles sur le marché, mais ils restent fonctionnels plusieurs décennies. Ainsi une pompe VICH bien entretenue vous accompagnera de nombreuses années, et il n’est pas rare de remettre en état des pompes ayant 40 ans d’âge pour leurs redonner une nouvelle jeunesse.

Société à taille humaine, la société VICH est taillée pour les marchés de niches : viticulture et arboriculture ePulvérisateurs et atomiseur fabriqués en France.n voies étroite (moins de 1 m), et/ou coteaux abruptes (atomiseur à moteur auxiliaire monté sur chenillard), machines spécialisées en aviculture, très large gamme de pulvérisateurs autonomes de petite capacité (50 à 200 litres), atomiseurs adapté pour les cultures hors-sols (fraises, framboises…) ou sous serres, pulvérisateurs pour les préparations biodynamiques…

Malgré l’évolution du marché, les pulvérisateurs VICH sont toujours assemblés en France, ainsi que la plupart de leurs composants. Ainsi nos châssis sont soudés dans nos ateliers, les cuves en polyester sont moulés dans le nord de la France, et les pièces métalliques des pompes VICH sont fondues et usinées en France.